Les funérailles de Justin Napoléon.

Une délégation de HaSAAI lui rend le dernier hommage, au nom de tous les anciens et anciennes,
 le Jeudi 27 décembre 2007 au parloir funèbre Guarino, sis à 9222 Flatlands Ave, Brooklyn New York.

In loving memory of
Justin Napoleon

    1925 - 2007
Le secrétaire du conseil des directeurs, Wilner Duvivier fait la lecture des Epitres au cours de la cérémonie du 27 décembre 2007.
Delégation des membres de HaSAAI durant la veillée de Justin Napoléon au parloir funèbre Guarino From left to right
Pénéus Antoine, Wilson Antoine, Philippe Labbé, Marlène Bazile, Jean Yves Alfred, Père Musset, Ernesto Etienne, Edouard Desvarieux, Gérald Lezeau, Gérard Jean-Philippe, Héreau Beauplan, Wilner Duvivier, Claude Oriol.
Justin Napoléon au cours d'une réunion
en Février 1976 à 1040 Winthrop Street.

L'ingénieur Edouard Desvarieux présente ses adieux à son ancien professeur de Mécanique et au nom de tous les membres de l'Association.


Il est né le 23 Octobre 1925 à Léogane. A la fin de ses études primaires en 1940, père Mésidor et lui, sont tous deux admis à l'Ecole Nationale des Arts et Métiers des Salésiens, à Port-au-Prince. Père Jacques devint séminariste et plus tard prêtre, Me Napo poursuivit ses études en Mécanique ajustage.
Brillant et remarquable élève, il termina ses études avec succès.
Après quelques années d'expérience, il devint professeur de Mécanique dans cette même Institution. Par la suite, il bénéficia d'une bourse gouvernementale pour le Brésil, où il suivit des cours de spécialisation pendant neuf mois.
Le 2 décembre 1950, Mr Justin Napoléon épousa mademoiselle Anne-Marie Moise. Le foyer conjugal, fondé par ce couple bien assorti, trouva en Maitre Napo, un père de famille soucieux et conscient de ses devoirs. Bon époux, et un mari très sérieux, il travaillait pour le bonheur de son épouse et de ses sept enfants. Il rêvait toujours de vivre une longue vie, pour assister au progrès de ses enfants et de ses petits enfants.

Il raconte l'accident qui a entrainé la mort de Me Napoléon .
En route vers une Pharmacie, pour exécuter une ordonnance, il a été surpris accidentellement entre deux voitures, à l'intersection de Clarendon Avenue et de Kings Highway, vers les 5 :00 h de l'après midi. Emmené en urgence à Brookdale Hospital, il rendit les derniers soupirs le jeudi 20 décembre à 1:25 du matin .

Il parle de sa rencontre avec Napoléon chez les Pères Salésiens
C'est chez les salésiens de Port-au-Prince, en l'année 1953, que j'ai établi des relations de professeur et d'élève avec Maitre Napo. j'ai eu l'occasion d'apprécier son intelligence, sa compétence, sa méthode et sa discipline. Son esprit de bien faire, sa loyauté l'avaient placé très haut dans mon estime. Maitre Napo possédait une commande experte des outils du métier. Tous les apprentis voulaient devenir aussi habile que leur maitre. [……]Maitre Napo a contribué à la formation professionnelle, de nombreuses générations de nos petits compatriotes haitiens qui aujourd'hui, remportent beaucoup de succès dans la Diaspora.

Me Napoléon à New York avec la jeune association des anciens élèves haitiens .
Apres ce fructueux travail, il a laissé le pays natal pour venir s'installer à New York en Avril 1969, avec sa femme et ses sept enfants, tous nés en Haiti. Cinq ans plus tard, en Novembre 1974 la petite famille s'agrandit. Me Napo emmena chez lui un huitième enfant appelé HaSAA « Haitian Salesien Alumni Association » ou encore Association des Anciens Elèves salésiens haitiens de New York. C'est un enfant qu'il a beaucoup aimé et pour qui il s'est beaucoup sacrifié. Il a été membre fondateur, le premier président et ensuite, vice-président, secrétaire, conseiller.
Il s'est toujours intéressé au progrès de l'Association, participant à ses travaux, partageant ses espérances, s'attristant de ses déceptions

Desvarieux remercie la famille de Me Napoléon au nom de tous les membres de l'association.
Sa femme et ses enfants ont été aimables et tolérants malgré les heures d'affection qui leur furent enlevées pour être accordées à l'Association.

Le conseil des directeurs, au nom de tous les membres de l'Association des anciens et anciennes élèves salésiens veut remercier de tout cœur, Mme Napo et ses enfants pour tous les service rendus. Rien de ce que nous faisons aujourd'hui ne puisse égaler les sacrifices consentis par Me Napo pour l'association.
L'église et la patrie lui sont redevables. Il a été un vrai chrétien, un fervent ancien élève salésien, un bon citoyen et un grand contribuable.

Au nom de HaSAAI, Desvarieux adresse les condoléances à la famille.
En cette pénible circonstance, au nom des membres de l'Association des Anciens élèves salésiens de New York et, en mon nom personnel, j'adresse à la veuve éplorée, Mme Anne-Marie Napoléon, ainsi que les enfants également éprouvés: Jean-François, Frantzy, Serge, Harold, Micheline, Kerline, Edeline, et aux petits enfants, à tous ceux que ce deuil afflige, l'expression sincère de notre profonde sympathie. Et j'espère que la part, que nous prenons à la douleur de cette Famille, contribuera pour elle un puissant réconfort .

Extrait de sa conclusion.
Maitre Napo, par l'intercession de saint Jean Bosco et de Marie Auxiliatrice, que le tout puissant veuille bien vous garder dans sa protection.
Tant que durera l'Association qui vous fut si chère, votre souvenir et vos conseils, resteront impérissables dans le coeur de vos compagnons qui s'efforceront de les perpétuer.

aaaaaaaaaaaaiii